Échantillon de texte 500 mots par Dago Rédaction Web sur les assurances loyers impayés

L’assurance loyers impayés Les loyers impayés figurent parmi les risques les plus récurent dans le cadre d’une location immobilière. Heureusement, les propriétaires peuvent se couvrir contre ces risques grâce à l’assurance loyers impayés. Voici d’ailleurs tout ce qu’il faut retenir concernant cette clause. L’assurance loyers impayés En quoi consiste la GLI ? L’assurance loyers impayés ou […]


Ecrit par : sdcbylcc2017 dans Contenus finances
[ssba-buttons]

L’assurance loyers impayés

Les loyers impayés figurent parmi les risques les plus récurent dans le cadre d’une location immobilière. Heureusement, les propriétaires peuvent se couvrir contre ces risques grâce à l’assurance loyers impayés. Voici d’ailleurs tout ce qu’il faut retenir concernant cette clause.

L’assurance loyers impayés

En quoi consiste la GLI ?

L’assurance loyers impayés ou Garantie des loyers impayés (GLI) consiste en un contrat d’assurance visant à protéger le propriétaire bailleur contre les risques de loyers impayés, les dégradations immobilières, les frais de contentieux et les départs imprévus du locataire.

En effet, une caution solidaire (garantie de paiement de loyer provenant d’un organisme en cas de défaillance du locataire) reste insuffisante en cas d’insolvabilité du locataire.

Quels sont les avantages de la GLI ?

Les options de garantie dépendent des polices d’assurance. En général, la GLI assure les impayés. De plus, ce contrat couvre des sommes allouées en cas de procédures d’expulsion du locataire.

En général, cette clause assure les frais d’huissier suite à des processus pour le remboursement des impayés ou des détériorations immobilières. De surcroît, cette clause couvre les loyers impayés dus au départ prématuré ou au décès du locataire.

Les conditions de couverture

Les conditions du locataire

Le contrat d’assurance loyers impayés prend en compte certains critères concernant le profil du locataire. En effet, le bailleur est tenu de confirmer à sa compagnie d’assurance la solvabilité du locataire.

Ce dernier doit disposer de revenus nets de 2,7 fois supérieurs au loyer s’il dispose d’un CDI hors période d’essai. Dans le cas d’un CDD, la durée du contrat de travail s’étale au moins à 8 mois à la souscription du contrat. Le locataire dispose de revenus nets de 3 fois supérieurs au loyer.

Les conditions pour bénéficier des garanties

Pour activer la GLI, le bailleur doit se conformer à des obligations. En outre, le contrat de bail suit les normes de la législation en vigueur. De plus, le propriétaire expédie une lettre de relance et une mise en demeure de payer au locataire dans un délai défini dans le bail.

Si ces démarches ont été vaines, le bailleur informe son assureur du loyer impayé. La compagnie d’assurance se charge de l’affaire 3 mois suivant la confirmation de la défaillance du locataire.

Souscrire une assurance loyer impayée

Comment souscrire une assurance loyers impayés ?

En générale, les compagnies d’assurance incluent dans les assurances habitation propriétaire une GLI. Seulement, ce contrat peut être intégré automatiquement la clause ou être proposé en option.

Le mode de souscription varie donc d’un assureur à un autre.

Par ailleurs, la meilleure solution consiste à solliciter les services d’un comparateur d’assurance habitation afin de découvrir les meilleures offres (prime d’assurance, franchise, exclusion de garantie, variété de couvertures…).

Le coût d’une assurance loyers impayés

Le montant d’une assurance loyers impayés se présente sous forme de taux. Ce coût est calculé à partir du pourcentage du loyer annuel et des honoraires fixes de la compagnie d’assurance. En général, le montant est fixé entre 2 à 5 % du loyer annuel.

Seulement, la fixation du montant de la prime d’assurance dépend de la police d’assurance ainsi que du type de contrat (contrat individuel ou contrat de groupe).

Ce texte vous convient-il ? Nous pouvons en rédiger de plus adaptés à vos besoins spécifiques !

 


Commentaires