Échantillons texte qualité premium

Le passage de Lorem Ipsum standard, utilisé depuis 1500

« Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum. »

Section 1.10.32 du « De Finibus Bonorum et Malorum » de Ciceron (45 av. J.-C.)

« Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem eum fugiat quo voluptas nulla pariatur? »

Traduction de H. Rackham (1914)

« But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful. Nor again is there anyone who loves or pursues or desires to obtain pain of itself, because it is pain, but because occasionally circumstances occur in which toil and pain can procure him some great pleasure. To take a trivial example, which of us ever undertakes laborious physical exercise, except to obtain some advantage from it? But who has any right to find fault with a man who chooses to enjoy a pleasure that has no annoying consequences, or one who avoids a pain that produces no resultant pleasure? »

Quelle politique adopter pour diriger un État ?

Être à la tête d’un État implique des responsabilités et des connaissances politiques approfondies. Ainsi, dès le départ, le futur président doit choisir sa politique et ne jamais changer. Quelle est la meilleure politique pour diriger un État ?

Définition de la politique

Issue du grec polis (cité) et ikos (qui se rapporte à), la politique est définie comme l’ensemble des pratiques et des décisions d’un État ou d’une société. Le mot a été employé pour la première fois au XIIIe s. apr. J.-C. pour signifier science du gouvernement d’un État. Au fil des temps, la notion de politique s’est développée pour s’élargir aux affaires publiques. Ainsi est née la qualification « homme politique » qui veut dire adroit et prudent.

La notion de politique s’est développée. Dans une acception plus restrictive, elle se réfère aux luttes de pouvoir et de représentativité entre des hommes et femmes de pouvoir, et aux différents partis politiques auxquels ils peuvent appartenir. Plusieurs termes se sont vus associés au mot politique : géographie politique, arithmétique politique, économie politique, voire animal politique.

Évolution de la politique

La politique politicienne n’a pas changé depuis son invention. Elle consiste toujours à prendre les décisions les plus favorables à sa société ou communauté. Aujourd’hui, on entend beaucoup parler de politique protectrice qui vise à assurer l’hermétique territoriale et diplomatique de son pays. De telles politiques sont vues aux États-Unis depuis Donald Trump. Le 5 décembre 2017, la Cour suprême de justice américaine a promulgué une loi interdisant le transit de personnes issues de 6 pays musulmans vers les États-Unis. Ce sont la Libye, la Somalie, le Tchad, l’Iran, la Syrie et l’Yémen.

Dans certains pays, on rencontre encore la politique dictatoriale basée sur une idéologie et une réalisation par la force. C’est le cas en Corée du Nord, en Iran et en Syrie. Souvent, la politique dictatoriale entraîne la fermeture du pays.

Quelle politique pour diriger une Nation ?

Diriger un pays n’est pas chose facile. Avant de pouvoir prétendre au poste du Président, il faut se doter d’un certain état d’esprit, en l’occurrence patriotique. Tous les dirigeants des grandes puissances en ont, et les dictateurs aussi. Cet état d’esprit vise surtout à prioriser l’intérêt de la nation : à préserver et développer ses patrimoines économiques, culturels et sociaux par tous les moyens. Dans ce sens, le Président doit agir en « bon père de famille ». À travers ses actions, il doit protéger son peuple en préservant l’équilibre entre l’intérêt des personnes morales et physiques au sein de son territoire.

Les relations bilatérales, les adhésions au sein des groupes régionaux doivent avoir une finalité interne. Certaines mesures politiques adoptées en France peuvent illustrer ce qu’on appelle protéger l’équilibre interne, en l’occurrence la loi Alur et Hamon. Un des pièges qu’un président de la République doit éviter est le népotisme : privilégier l’intérêt d’un groupe au détriment de la majorité. Une fois arrivé à la tête du pays, un Président doit penser avant tout au peuple et l’avenir du pays.

Sujet : Quels sont les dispositifs et les procédures de dégivrage d’un avion de ligne ?

Dans le monde de l’aéronautique, le dégivrage consiste à enlever la glace et le givre entassés sur les avions. Ainsi, cette opération écarte les risques de pannes et dans le pire des cas de crash. Cependant, quels sont les dispositifs et les procédures de dégivrage d’un avion de ligne ?

L’utilisation du glycol

Le dégivrage s’opère par pulvérisation d’un liquide à base de glycol qui s’apparente à un antigel. D’ailleurs, l’éthylène glycol (EG) et le propylène glycol (PG) dilué avec de l’eau réduisent le point de congélation de l’eau caractérisé par des givres. Néanmoins, l’EG reste le plus exploité dans l’aéronautique en raison de sa température minimale d’utilisation (–13 °C) inférieure à celle du PG. Néanmoins, l’EG s’avère nocive pour le milieu aquatique si sa décomposition filtre l’oxygène au détriment des espèces vivantes du milieu. Par ailleurs, tout produit composé à 80 % de glycol dilué ou non et chauffé à plus de 60 °C reste efficace pour éliminer les traces de neige, de glace ou de givre sur un avion. Outre ce fluide d’antigivrage, il existe également des fluides de dégivrages toujours composés de glycol appelé fluide newtoniens. Ainsi, ces deux types de produits sont appliqués en deux temps afin de prévenir les formations de glace avant le décollage.

Les équipements de lutte contre le givre

Parmi les équipements figurent les systèmes préventifs. Ce système renferme le dispositif de réchauffage. Ce dernier réchauffe les parties susceptibles d’accrocher des particules d’eau solidifiées. Néanmoins, ce produit semble extrêmement énergivore ; ainsi, le pilote le désactive durant les phases nécessitant une pleine puissance. De même, le dispositif des boudins de dégivrage ou boots est composé de corps gonflable. Activé par des pompes pneumatiques, ce matériel brise le givre des bords d’attaque.

Les dispositifs mécaniques

Le plus prisé parmi les moyens mécaniques reste le dégivreur pneumatique. Constitué de chambres en tissu caoutchouté, gonflées et vidées, ce dispositif est très apprécié pour sa facilité d’utilisation. Cependant, ce moyen mécanique convient uniquement pour les ailes et les empennages. De même, le dégivreur pneumatique assure une consommation d’énergie moindre, mais occasionne une modification du profil de l’aile ou de l’empennage et provoque un vieillissement du caoutchouc.

Les moyens thermiques

Ces moyens semblent très efficaces, car ils interviennent par fusion de la pellicule de glace. D’une part, leur procédé s’effectue à l’air chaud pour les bords d’attaque d’ailes et d’empennages ainsi que pour les entrées d’air des réacteurs. D’autre part, ces dispositifs s’opèrent à l’électricité. Dans ce cas, cette méthode correspond à l’antigivrage et le dégivrage de quelques éléments particuliers (antennes anémométriques, entrées d’air, glaces des pare-brise et pales).

Les procédures de dégivrages

Pour dégivrer un avion de ligne, il faut imprégner l’appareil de produit qui dissout la neige et la glace. Pour atténuer le taux de corrosion, il convient d’asperger l’avion d’un mélange de glycol et d’eau chaude. Le temps de dégivrage varie en fonction de la quantité de neige accumulée et des conditions météorologiques lors des travaux. Généralement, cette durée est de 5 à 15 minutes. Du reste, cette opération s’effectue dans les postes de dégivrage fixes et mobiles. De même, les compagnies sollicitent les services de prestataires pour effectuer les travaux. Après l’opération, la machine profite d’un temps de protection pour rejoindre la piste de décollage. Du reste, afin d’écarter un nouveau dépôt de givre, il semble capital de synchroniser les procédures de dégivrages avec les opérations de déneigement de la piste. Ainsi, les avions sont en mesure de décoller efficacement sur une piste dégagée.

Le dégivrage, quel intérêt ?

Au sol, dans le cas de gel et de précipitation, cette méthode est indispensable. Dans ces conditions, les particules de glace et de givre immobilisent les surfaces de contrôle ou les déséquilibrent. Ces conséquences néfastes perturbent les flux d’air et détériorent la capacité de l’aile à produire la portance (force permettant de s’élever et de se stabiliser) et à augmenter la traînée. Tous ces effets accentuent le risque de crash. De même, une quantité suffisante de morceaux de glaces peuvent se détacher de l’appareil en mouvement, s’introduire dans les moteurs et frapper les hélices, causant une panne majeure. Du reste, la glace interfère dans le déplacement de l’engin et le surpoids causé par celle-ci nuit à la sécurité du décollage. Durant les vols, les gouttelettes d’eau présente dans les nuages se posent sur l’appareil. Ces gouttes forment une glace au contact de la paroi des avions, troublent le flux d’air aérodynamique sur les ailes et réduisent la portance.

SUJET: Chômage en France : quand est-ce que cela va s’arrêter ?

La France connaît un grave problème de chômage presque chaque année malgré les efforts du gouvernement et le rythme économique soutenu. En 2012, le pays comptait 3 millions de chômeurs, un chiffre record pour une 6e puissance mondiale. Aujourd’hui encore, le sujet reste d’actualité et des enquêtes ont été menées afin d’élucider ce mystère.

Chômage en France : quand est-ce que ça va s’arrêter ?

Un stock de chômage ?

Le premier chômage de masse en France est apparu après le choc pétrolier de 1973. Pour la première fois de son histoire, le nombre de chômeurs dépassait les 1 million. Depuis cette date, le taux de chômage n’a jamais baissé en dessous de 7 %. Auparavant, les analystes supposaient qu’il s’agissait d’un problème lié à la conjoncture économique défavorable et au ralentissement de productivité, mais ils s’étaient trompés. Le chômage en France est ce qu’on appelle le chômage « structurel ». C’est une sorte de stock de chômage accumulé impossible à se débarrasser. Ainsi, le taux évoqué (à savoir le 9 %) n’est pas synonyme d’insuffisance d’activité économique. Il renvoie plutôt au niveau de stock de chômage dans le pays.

Une solution révolutionnaire ?

La question est : pourquoi ce taux est-il si difficile à réduire ? Pour répondre à cette question, il faut noter que ce taux évolue avec le temps. Au milieu des années 70, il était de 2 %, puis 5 %, puis 8 % dans les années 90 et 9 % depuis 2000. De plus, si on veut l’éliminer, il faudra d’abord surpasser les chômages dits « conjoncturels » et adopter une politique vraiment efficace. Un des problèmes de la France selon l’économiste Nicolas Baverez est qu’à chaque grande crise, elle y entre avec un certain décalage, puis s’installe durablement dans la dépression, ce qui implique des performances en baisse, et une montée du chômage structurel de masse.

Pourquoi l’Allemagne ne connaît-elle pas de chômage ?

Un problème local ?

Le chômage structurel de masse est typique de la France. Dans d’autres pays comme en Allemagne, ce terme n’est pas répertorié dans le dictionnaire économique. Avec un PIB de 3 619 milliards de dollars par an, l’Allemagne se trouve sur la quatrième marche du podium des pays les plus riches. Pour arriver à son taux de chômage actuel (moins de 5 %) et le maintenir à l’échec, il a trouvé l’idée du « mini-job ». Lancé par Gerard Schröder en 2 000, le mini-job est semblable au statut d’autoentrepreneur en France. À la différence, il s’agit d’un statut salarié qui ne paie pas de charges sociales. 5 millions d’Allemands en bénéficient.

 

Suivre l’exemple de l’Allemagne ?

Pour être toujours en plein emploi, l’Allemagne a supprimé le SMIC. Actuellement, 3 millions d’Allemands travaillent pour moins de 6 € de l’heure, mais c’est mieux que rien ! Ainsi, dans le pays, un grand nombre de salariés ne bénéficient pas de protection par convention patronale, alors qu’en France, 98 % sont couverts. Autre astuce, l’Allemagne s’est créé de l’emploi en diminuant de 3 heures le temps de travail. Cela donne accès au travail aux femmes, aux mères au foyer et aux personnes âgées. Mais il existe une compensation comme quoi les hommes doivent travailler 1 heure de plus par semaine.

SUJET: L’énergie renouvelable n’est pas mieux répartie sur la planète

Les Européens et les pays non pétroliers ont longtemps souffert d’une sérieuse carence en énergie et une dépendance au pétrole. Ainsi, ils ont inventé l’énergie renouvelable. Cette énergie est-elle réellement la solution pour tous ?

Énergie fossile : une énergie mal repartit

Les fluctuations de prix

Nous savons que le pétrole est mal reparti sur cette planète. À moins d’êtres producteurs, il faut acheter. Toutefois, le prix du pétrole et de gaz naturel est très cher. Aujourd’hui, le baril coûte 53 dollars et l’année à venir, il sera en hausse de 3 $. De plus, le prix du pétrole dépend fortement du contexte géopolitique dans les pays producteurs et au sein de l’OPEP. Il suffit d’une guerre ou une attaque terroriste pour que le baril grimpe à l’instant. Les deux chocs pétroliers de 1973 et de 1979 sont l’illustration parfaite d’une telle situation.

Se passer du pétrole

Pour les pays développés, il n’y a qu’un seul mot d’ordre : se débarrasser du pétrole. D’où la politique du tout électrique. À part les voitures, les moteurs à réaction tels que les avions commencent aussi à avoir leur version électrique. Récemment, Airbus, Rolls-Royce et Siemens ont mis en place un partenariat afin de développer un avion hybride. Nommé E-Fan X, celle-ci est prévue en 2020.

Énergie renouvelable : une autre énergie mal repartie

Le coût élevé de l’énergie renouvelable

L’énergie renouvelable n’est pas du tout gratuite comme on le pensait. Pour le produire, il faut beaucoup s’investir en matériel et en technologies. En France le mètre carré du panneau solaire coûte 1 000 €, équivaut à 10 mois de salaire dans un pays sous-développé. Toutefois, avec une telle surface, l’énergie obtenue annuellement ne dépasse pas les 1 000 kWh, alors qu’une maison moyenne en consomme 3 000. Au total, le coût d’installation d’un panneau photovoltaïque de 1 000 W s’élève à 8 000 €.

La compétitivité de l’énergie renouvelable

L’énergie renouvelable a été pensée comme une solution pour se libérer de la dépendance au pétrole et aux pays pétrolier. C’est le cas pour les pays développés comme la France, l’Allemagne ou le Royaume-Uni qui peuvent dire adieu à l’énergie fossile. Dans les pays pauvres, l’énergie renouvelable a ouvert la concurrence entre les pays pétroliers et ceux producteurs d’énergie renouvelable.

Énergie primaire : une énergie difficile d’accès

La rareté de l’énergie primaire

L’énergie primaire est la première forme d’énergie directement disponible dans la nature. Dans les pays sous-développés, le bois assure la moitié du besoin en énergie de la population malheureusement, le bois est peu performant comme énergie et ne peut en effet garantir l’approvisionnement en électricité. Heureusement, une autre alternative existe : l’eau. Dans certains pays, l’électricité est distribuée via les centrales hydrauliques.

Énergie primaire et changements climatiques

Toutefois, il faut noter que de telles infrastructures impliquent un investissement faramineux. Le barrage des Trois Gorfes en Chine est évalué à 22 milliards €. Ce qui dépasse largement la capacité d’investissement des pays sous-développés. Le bois reste ainsi, l’énergie de tout pays non industrialisé. Cependant, il faut retenir que son utilisation n’est pas sans risque. La destruction des forts primaires amazoniens et africains ne fait qu’aggraver les risques de changement climatique dans le monde.

SUJET: Que se passe-t-il lorsque la biodiversité aura disparu ?

La biodiversité mondiale diminue de façon exponentielle à tel point que dans les deux décennies qui viennent, 36% des espèces vivantes répertoriées auront disparu. Que se passera-t-il alors ?

Rôle de la biodiversité dans la vie terrestre

Économie

La biodiversité a plusieurs rôles autant alimentaires qu’économiques. Le capital génétique de la biodiversité contribue à l’augmentation des récoltes céréalières. Il permet aux céréales de répondre aux menaces (changement climatique, maladie, ravageur de cultures) et de diversifier les espèces domestiques actuelles. En 2008, lorsque les rizières de l’Inde ont été frappées par une maladie, seule une espèce sauvage découverte dans l’Himalaya a été capable d’y résister. Cette espèce assure la riziculture indienne actuelle.

Régénération de la nature

La biodiversité permet aussi de favoriser la régénération, la décomposition et l’aération naturelle des sols. Elle assure la transformation des matières dites « biodégradables » en substance utiles pour le sol, en engrais bio par exemple.

Besoins humains

La biodiversité assure également l’approvisionnement en fruits et légumes. Les insectes pollinisateurs nous permettent de produire des fruits, fleurs et légumes. La richesse de la biodiversité est également copiée pour améliorer les pratiques agricoles.

Reforestation : une solution pour relancer la biodiversité ?

Préserver les forêts

Si on détruit un écosystème, il ne peut pas résilier. La résilience, c’est la capacité de quelque chose à revenir à un état plus ou moins proche de l’antérieur, après une agression. Ainsi, si vous coupez une forêt primaire à Madagascar, à Bornéo ou en Amazonie, vous détruisez l’écosystème et il ne peut plus résilier même après reboisement.

 

Reboiser

Ainsi, dans le reboisement, il est ainsi très important d’employer les espèces d’arbres indigènes. Ces dernières sont souvent mieux adaptées aux conditions climatiques, et elles contribuent plus favorablement à la restauration du sol et au renouvellement de la faune et de la flore locale. Cependant, il n’est pas toujours évident de trouver les espèces adéquates après une déforestation massive et la durée d’adaptation peut être très longue. Les espèces animales restantes après la déforestation seront en mode survie jusqu’à la restitution des arbres.

Les abeilles conditionnent la vie de 200 000 Français

Abeilles et pollinisation

La disparition de la biodiversité aura une conséquence désastreuse sur l’économie mondiale. Prenons les abeilles, un insecte essentiel à la pollinisation de plusieurs arbres fruitiers et fleurs. En effet, sans les abeilles, 4 des 5 fleurs préférées des Français seront éteintes, à savoir les roses, les tulipes, les lys et les pivoines. Sur l’économie, seront au chômage : 2 000 apiculteurs professionnels, 98 000 éleveurs amateurs et plus de 20 000 salariés évoluant dans le secteur de l’apiculture. En ce qui concerne l’argent, l’économie française aura constaté un manque à gagner d’environ 5 milliards d’euros chaque année, sachant qu’en 2013, la filière représentait déjà 3,183 milliards d’euros.

Abeilles et agriculture

D’après les scientifiques, la disparition des abeilles entraînera également une baisse importante de production de certaines cultures comme le fruit de la passion, le haricot à œil noir, le sésame, le litchi, la moutarde ou encore le cajou. Toutefois, notez que depuis quelques années, le sort des abeilles est devenu inquiétant : leur taux de surmortalité atteint 30 à 35 %. Sur le banc des accusés : multiplication des substances chimiques dans l’environnement, présence de parasites, changement climatique, etc.

SUJET: En quoi consiste l’option binaire ?

L’avènement du trading en ligne constitue le principal facteur de succès des options binaires. En effet, cette méthode de spéculation boursière accentue les gaines faciles. Toutefois, en quoi consiste réellement l’option binaire ?

L’option binaire vise à utiliser des outils de trading

Quelques explications

L’option binaire semble un excellent moyen de comprendre le trading actif. Le terme « option » renvoie aux différents outils de trading spéculatif utilisés sur les marchés boursiers. D’ailleurs, le trading parle de l’acquisition et de la vente des indices, des actions, des matières premières ou des monnaies grâce aux effets de levier. Ceux-ci consistent à acquérir des positions de milliers d’euros avec uniquement des centaines d’euros disponibles.

Tout à voir avec la bourse

Ainsi, l’option binaire semble un excellent moyen d’accroître les capacités des investissements. Néanmoins, cet achat augmente par la même occasion les risques. Par ailleurs, l’usage des outils de trading nécessite une connaissance approfondie de la bourse. Du reste, le terme « binaire » traduit deux possibilités ou deux choix ainsi que deux résultats : le gain ou la perte.

L’option binaire est un moyen de spéculation

Spéculer ? Qu’est ce que c’est ?

L’option binaire consiste à spéculer des produits. D’ailleurs, les traders particuliers prisent ce type d’investissement en raison de la rentabilité, de la facilité du fonctionnement ainsi que des horaires flexibles du trading. Les traders ont, effectivement, la possibilité de spéculer à n’importe quelle heure de n’importe quel jour. Dans le cadre de la spéculation, l’investissement vise à acheter des options binaires à la hausse ou à la baisse sur un produit en particulier en fonction de la variation de sa valeur. En d’autres termes, le trader estime la baisse ou la hausse de la valeur du produit sélectionné.

 

Exemple concret

À titre illustratif, un trader spécule une hausse des prix de l’action du produit « Coca Cola » et place 170 euros. Dans le cas où le prix a en effet augmenté, le spéculateur gagne avec les options binaires. Ce gain s’élève de 110 euros suivant le délai d’expiration sélectionné. Du reste, aucune règlementation n’impose un placement minimal pour le pronostic. Ainsi, de crainte d’une éventuelle perte, les traders débutants n’auront qu’à placer une somme non conséquente.

 

C’est un investissement à risque des actions de différents produits

Risques et gains

Tous les produits peuvent faire l’objet d’une spéculation. Effectivement, les matières premières (l’or, le pétrole, l’argent…) les options sur les actions (Google, Apple…) les produits consommables (soja, bananes…) et les options de devises (EUR/USD – USD/CHF…) peuvent être spéculés avec des options binaires. Ainsi, ces dernières proposent un très large choix d’investissement et de spéculation. Néanmoins, ces placements impliquent des risques. Le principal danger des options binaires reste la perte d’argent. L’utilisation des effets de levier augmente, en effet, les risques de perte.

Les nerfs d’acier du trader

Ainsi, la spéculation réclame une gestion du budget. De plus, l’addiction menace véritablement les traders avares toujours à l’affut de nouveaux gains. L’euphorie, l’appât du gain facile constituent les sources de cette dépendance. Aussi, la psychologie du trader joue un rôle fondamental en matière de trading. Effectivement, la perception et la réaction de celui-ci vis-à-vis de son placement impactent considérablement sur sa réussite. Le calme, la patience et l’esprit de décision constituent, par conséquent, les qualités principales d’un bon trader.

Sujet : Pourquoi investir dans l’immobilier locatif ?

Selon le Crédit foncier, l’investissement locatif reste le type d’investissement privilégié par les Français. Ce genre de placement consiste à acheter un bien immobilier destiné à la location. Alors, pourquoi investir dans l’immobilier locatif ?

Pour une meilleure rentabilité

Certes, l’investissement dans l’immobilier locatif implique certains risques qui sont toutefois minimes. En outre, les produits financiers réclament une connaissance aiguë du monde de la finance. De plus, les investisseurs doivent tenir compte des fluctuations imprévisibles des marchés. Cependant, le placement dans l’immobilier locatif n’impose aucune spécialisation quelconque et semble être une valeur pérenne. De surcroît, un bien immobilier représente un objet tangible disposant d’une forte valeur de revente. D’ailleurs, sa valeur repose en totalité sur son positionnement et son état.

Car c’est un moyen de financement de la résidence principale

L’acquisition d’un bien immobilier en tant que résidence principale demande une somme colossale ainsi qu’une multitude de ressources financières. En revanche, l’investissement locatif est envisageable même avec une ressource réduite ou grâce à un emprunt bancaire. Aussi, à la suite de la signature du contrat de bail, les revenus locatifs constituent une ressource financière de plus parmi les revenus du propriétaire. D’abord, la récupération du capital initial (coût d’acquisition) s’effectue grâce à la somme des loyers perçus. Ensuite, l’investissement entame la phase d’autofinancement. À ce moment, le bien immobilier devient lucratif. Dans ce cas, l’investisseur a la possibilité de financer le capital nécessaire pour s’approprier une résidence principale.

En raison de nombreux avantages fiscaux

Les investisseurs de l’immobilier locatif profitent également de plusieurs avantages fiscaux. La location immobilière reste imposable en raison des revenus qu’elle génère. En outre, afin d’inciter les particuliers à se focaliser dans ce marché, l’État a instauré des mesures favorables aux investisseurs. D’ailleurs, la loi Pinel figure parmi les nombreux dispositifs mis en place par le gouvernement. Cette loi propose une réduction d’impôt sur l’ensemble de l’investissement locatif. Toutefois, cette offre est soumise à une certaine condition. L’investisseur est en effet tenu d’être fiscalement domicilié en France. Autre exigence, la déduction d’impôt de 12 à 21 % du montant de l’investissement est uniquement envisageable après un engagement locatif de 6 à 12 ans.

Pour constituer un patrimoine immobilier

Le placement dans l’immobilier locatif constitue un moyen de concevoir un patrimoine. Le bien immobilier peut être, en effet, légué aux proches au moment venu. C’est d’autant plus une méthode de sécurisation financière en cas de difficulté. En outre, le bien immobilier reste moins exposé aux risques de dégradation de la conjoncture, à l’inverse des autres produits financiers. De surcroît, le RSI (Retour sur investissement, mesure de rentabilité d’un placement) semble plus intéressant par rapport aux autres produits d’épargne traditionnels.

Pour multiplier les sources de revenus

L’achat d’un bien immobilier destiné à la location paraît une technique efficace pour se constituer un revenu passif (autres sources de revenus en dehors du travail). Cette activité est à la portée de tous les salariés ou fonctionnaires. Après avoir entamé les étapes complexes de la localisation et du contrat de bail, le reste semble plus facile. Aujourd’hui, des agences spécialisées proposent leur service afin de gérer totalement la location de l’immobilier à la place de l’investisseur.

SUJET: Mercure rouge : la face cachée !

Associé à une légende et une pratique alchimique, le mercure rouge semble être le fruit d’une imagination débordante. Toutefois, de récentes découvertes tendent à prouver son existence. De quoi s’agit-il réellement et à quoi sert-il ?

Mercure rouge : légende ou réalité ?

Qu’est-ce que le mercure ?

Le mercure est un métal lourd et rare. De symbole chimique Hg (pour hydrargium ou hydrargyrum), il se présente dans la nature sous forme liquide. C’est une substance hautement toxique qui peut être mortelle une fois entrée en contact direct avec certaines parties du corps. Le mercure se décline en plusieurs variétés, dont le blanc à usage courant à densité 13,5 g/cm3 et le rouge à usage très spécifique et à densité variable.

Qu’est-ce que le mercure rouge ?

Le mercure rouge renvoie généralement aux substances appelées iodure de mercure. Il peut aussi s’agir d’oxyde de mercure ou encore de sulfure de mercure. Cependant, l’expression « mercure rouge » a pris un sens très particulier vers la fin du XXe siècle. En effet, ce terme a été associé à une substance alchimique et stratégique utilisée dans la fabrication d’armes nucléaires ou d’explosifs de nouvelle génération. Des échantillons ont été échangés sur le marché noir à un prix faramineux. Après avoir été saisis, ces derniers ont fait l’objet d’une analyse en laboratoire.

Composition du mercure rouge

Le mercure rouge a une densité plus élevée que le mercure ordinaire, d’habitude variant entre 18 et 27 g/cm3 selon le métal qu’il contient. Pour les mercures rouges populaires, le liquide se compose d’iode et d’antimoine sans valeur. Ce qui n’est pas le cas des mercures rouges entrant dans la fabrication d’armes nucléaires qui se compose d’éléments hautement radioactifs tels que le plutonium, ou l’uranium. Voilà pourquoi, leur commerce est surveillé de près par le gendarme du monde et les services de renseignements.

Transaction du mercure rouge

Origine du mercure rouge

Tout comme le pétrole, le mercure rouge est enfoui dans des réservoirs rochers qui les libèrent au fil des temps. Le mercure rouge ne se suinte pas sous la lumière du soleil. D’habitude, les sources sont protégées par des murs antiradiation naturels, en l’occurrence une couche épaisse d’argiles ou de Poaceae (bambou). Sinon, elles se trouvent dans des grottes bien à l’abri de la lumière naturelle. Le gisement de mercure rouge commence par une prospection à l’aide d’instruments de détection d’activité radioactive de type compteur geyser. Toutefois, on dit que les sources sont protégées par des êtres mythiques dotés de pouvoirs surnaturels tels que les gnomes ou « djinns » dans le monde arabe. Ainsi, le mercure rouge ne s’exploite pas, il se donne.

Où trouver du mercure rouge ?

Les mercures rouges sont stockés dans les endroits les plus reculés du monde, bien loin de la civilisation. Les quelques échantillons saisis sur le « black market » proviennent des pays comme l’Indonésie ou Madagascar. Toutefois, notez que ces découvertes sont de purs actes d’escroqueries, car le mercure rouge authentique n’est vendu nulle part, étant une substance stratégique et hypersensible.

Utilisation du mercure rouge

Le mercure rouge se prête à diverses utilisations dont la plus connue est la fabrication d’armes nucléaires. Les éléments radioactifs sont extraits du liquide puis enrichis. Certaines rumeurs courent que cette substance est également utilisée comme carburant pour les fusées nucléaires. Toutefois il faut retenir que le mercure rouge est un élément de classe militaire et sa manipulation demande une grande prudence, car une fois exposé à la lumière, il libère des gaz toxiques et de la radiation causant une mort instantanée.

SUJET: Non, Michael Jackson n’est pas décédé

Après 25 juin 2009, plusieurs fans de Michal Jackson n’acceptent pas encore la disparition de leur idole. Ainsi, de nombreuses enquêtes ont été ouvertes afin de prouver sa mort, mais le cas inverse s’est produit, on a prouvé qu’il est toujours vivant.

Qui est Michal Jackson ?

Auteur-compositeur interprète et illustre chorégraphe, Michael Jackson est né le 29 août 1958 à Gary en Indiana. De race noire américaine, il a commencé sa carrière musicale à l’âge de 6 ans au sein du groupe Jackson 5. Après 7 ans de faste collaboration avec ses frères, il a décidé de faire carrière en solo en 1971. Une décennie plus tard, le petit Jackson est devenu une icône de la musique pop américaine grâce à ses talents de danseurs et ses clips vidéo semblables à des courts-métrages cinématographiques. Ses albums « Off the wall » et « Thriller » ont été vendus à plus de 100 millions d’exemplaires, chacun de ses spectacles se réalise à guichet fermé et des ambulances sont toujours prévues pour transporter les fans qui s’évanouissent de joie.

Les philosophies de Michael Jackson

Michael Jackson a lutté contre le racisme aux États-Unis. Ainsi, aussitôt qu’il est devenu star, il s’est teint la peau en blanc afin de démontrer que la couleur de la peau n’est pas importante. Cette philosophie, il l’a appuyé par sa chanson intitulée « Black or White » qui signifie littéralement « blanc ou noir, qu’est ce que cela peut faire ? » À part cela, Michael Jackson a toujours eu cette idée de vouloir prouver sa philosophie par les actes. En adoptant des enfants qui ne sont pas les siens, il a transmis un message d’amour à tout le monde comme quoi, aimer est une décision qui ne dépend que de soi. Dernièrement, avant sa date de présumé décès, la star du Pop aurait voulu tester l’efficacité de toutes ses luttes. Le 25 juin 2009, les médias ont été alertés sur sa mort, mais l’est-il réellement ?

Michael Jackson est toujours en vie : les preuves

Septembre 2016, les fans de M.J se déchainent autour d’une photo postée sur Instagram. Pour certains, il s’agit d’une preuve irréfutable que le roi du pop est toujours vivant. Dans une photo publiée par Paris Jackson, la jeune femme apparait à l’avant d’une voiture et à l’arrière on peut distinguer dans la pénombre un amas de vêtements très proche du profil de Michael Jackson. Certains le nient, mais la vidéo haute définition publiée sur YouTube démontre que le chanteur se trouve bel et bien à l’arrière du véhicule.

Ce n’est pas tout. Sur Facebook, nombreux sont les groupes qui fantasment sur une mort simulée. Il suffit de chercher Michael Jackson pour que de centaines de témoignages sur sa vie tombent. Un cercueil vide, des apparitions par ci et par là, des vidéos et des photos… Toutes les « preuves » vont, pour les fans, dans le même sens : Michael Jackson est vivant et se cache dans un endroit secret afin de finir ses jours en toute tranquillité.

Michael Jackson est-il Bruno Mars ?

Après juin 2009, certains fans ont mené leur petite enquête pour tenter de découvrir la vérité sur le décès de Michael Jackson. Ainsi, ils ont engagé des journalistes, des espions et des détectives privés. Au début, personne n’accordait aucune importance à leur découverte jusqu’au jour où le gouvernement américain a fait appel à des espions spécialisés pour élucider le mystère une bonne fois pour toutes. Mekla Cox, une des danseuses proches du chanteur a été interrogée et a affirmé que la star n’est pas allée loin et qu’il apparait chaque jour à la télé, mais personne ne le reconnaît.

Des preuves ont été ensuite dévoilées comme la similarité entre la signature de Michael Jackson et de Bruno Mars ou encore l’étrange coïncidence entre l’année d’activité des deux chanteurs. Son fils aîné Prince Jackson a confirmé cette hypothèse en disant qu’après le burn-out en 2009, son père ne voulait plus retourner sur scène sauf si ça lui manquait trop. Ainsi, il est revenu sous une autre identité en reprenant tout à zéro. De plus dans certaines chansons de Bruno Mars, on constate facilement la signature Jackson que ce soit au niveau des paroles « Just the way you are » ou de l’arrangement « Non-stop ».

SUJET: Est-ce qu’une voyante prédit ou prévoit ?

Depuis la nuit des temps, l’homme s’est interrogé sur son futur en se faisant tirer les cartes ou en se rapprochant d’un oracle. Ce que disent ces personnes est-il de la prévision (probabilité) ou de la prédiction (certitude) ?

Prédire, prévoir : quelle différence ?

Définitions

Pour ne pas se tromper, il est tout d’abord indispensable de bien distinguer prévision et prédiction. Prévoir, c’est extrapoler un futur possible à partir d’une situation dans le présent. En revanche, prédire c’est lire le futur. Tout le monde peut prévoir et la prévision est présente dans presque tous les domaines d’activité. Elle est la base de toute opération boursière et de toute création d’entreprises ; en d’autres termes, c’est ce qui nous fait progresser. La prédiction, elle relève d’une compétence très spécifique. Pour pouvoir le faire, il faut avoir un don de voyance chose qui ne s’acquiert pas sur le banc de l’université.

Illustration

Pour mieux illustrer la différence entre les deux, prenons le cas de la prévision de précipitation. Quand vous voyez que les hirondelles volent bas, vous pouvez prévoir une forte précipitation. Toutefois, vous ne pouvez pas prédire ni le lieu ni le moment exact, à moins que vous ne soyez doté de pouvoirs surnaturels. !

Voyante, cartomancien, astrologue, prophète : qui prédit et qui prévoit ?

Voir le futur ?

Plusieurs personnes prétendent être capables de se projeter dans l’avenir. Cependant, notez que plusieurs d’entre eux utilisent uniquement leur intuition. La plupart des cartomanciens ne voient dans les cartes que le fruit de leur fantaisie. Il en est de même pour les personnes dites « voyantes » qui extrapolent une future hypothétique à partir du comportement de leurs consultants. Les astrologues prévoient les périodes les plus tendues et les plus détendues sur le plan affectif, social et professionnel d’une personne en se servant de leur échéancier planétaire. Ainsi, ils prévoient des tendances globales.

Et les prophètes ?

Les prophètes eux n’ont aucun don ni talent. Toutefois, ils entretiennent une relation étroite avec l’au-delà, notamment avec l’être que nous appelons « Dieu ». Selon la Bible, l’histoire des prophètes remonte à plusieurs siècles avant la venue du Messie, quand Dieu lui-même désignait quelqu’un pour transmettre des messages aux humains. Ces messages ont pour vocation de mettre en garde les humains sur une pratique pécheresse et dans la plupart des cas, c’étaient des prévisions qu’on pouvait bien éviter. Ainsi, aucun ne peut lire l’avenir, car c’est nous qui l’écrivons.

Voyage temporel : une méthode inefficace pour se projeter dans le futur

Une machine à remonter le temps ?

Récemment, la science a introduit une autre façon de voir le temps. Il s’agit du temps synchronique dans lequel le présent, le passé et le futur se déroulent simultanément sur un seul axe appelé : espace-temps. Aujourd’hui, les physiciens pensent qu’en se déplaçant d’un point à un autre dans cette espace, il serait possible de lire ce qui va se passer ou de retourner dans le passé. Le seul problème, c’est que si on change le passé, on risque de créer plusieurs dimensions parallèles et rendre l’avenir encore plus flou qu’il l’est aujourd’hui.

Prédire en utilisant la science

Pour conclure, prédire l’avenir relève pour le moment de la compétence d’un être supérieur. Néanmoins, en réunissant les sciences et en connaissant à peu près le choix de chacun, il est fort probable de savoir ce qui va se passer dans un futur proche. Nous sommes en train d’expérimenter cela à travers les paris sportifs.

Sujet : Quelle agriculture pour demain ?

Selon la récente publication de l’ONU, la Terre comptera près 9,8 milliards d’habitants en 2050. C’est 2 milliards de plus que par rapport à la population actuelle. Nourrir un tel nombre d’individus constitue un véritable défi que l’agriculture de demain doit relever.

L’agriculture conventionnelle

Au lendemain de la 2e Guerre mondiale, la recherche dans le domaine de la chimie se développe. L’agriculture bénéficie de ces avancées. En effet, grâce à des produits chimiques, on peut traiter les cultures contre les mauvaises herbes et les insectes. Ce procédé caractérise l’agriculture conventionnelle.

En conséquence, les rendements connaissent une croissance exponentielle. En même temps, les revenus augmentent, du moins dans les pays occidentaux. Ceci favorise la hausse de la consommation de blé et de riz, des céréales dites « supérieures ». Cependant, ce mode de culture cause d’importants dégâts au sol et au sous-sol en tuant les bactéries et les champignons. Pourtant, ces derniers contribuent à la qualité des produits et du sol.

L’Agriculture biologique

L’Agriculture biologique émerge face aux dégâts de l’agriculture dite conventionnelle. Sa mise en pratique remonte dans les années 60. Cependant, sa réglementation par l’Union Européenne ne date que de 1991. Elle exclut l’utilisation des produits chimiques de synthèse jugés toxiques et des organismes génétiquement modifiés ou OGM. En revanche, elle privilégie les méthodes qui préservent le sol, l’environnement et la biodiversité. Du même coup, on obtient des produits de qualité réduisant considérablement les risques de maladie.

Cependant, il y a des ombres au tableau. Ainsi, les rendements de l’agriculture biologique sont 40 % inférieurs à ceux de l’agriculture conventionnelle. En outre, sans pesticides et désherbants, la charge de travail devient plus importante. En somme, les produits bio reviennent plus chers. Un véritable handicap si on veut nourrir plus de 9 milliards d’individus.

L’organisme génétiquement modifié ou OGM

La culture de l’OGM pourrait constituer une solution pour l’agriculture de demain. En effet, elle réduit l’utilisation de produits phytosanitaires, ce qui limite la pollution des terres agricoles et par conséquent de la nappe phréatique. En outre, elle permet d’augmenter considérablement les rendements. Aux États-Unis, sur une même surface, les agriculteurs pratiquant la culture d’OGM produisent pour l’alimentation humaine et animale et pour la production de bioéthanol. Bref, c’est une option face au problème.

Néanmoins, il présente également des inconvénients. Les insectes et les mauvaises herbes peuvent développer des résistances aux protéines produites par les OGM. Ainsi, le recours aux pesticides et aux herbicides deviennent inévitable. Pourtant, ce sont les mêmes firmes qui produisent les semences qui élaborent les produits phytosanitaires. Dans ces cas, les agriculteurs sont assujettis par les multinationales. Une sombre perspective…

L’Agriculture raisonnée

Il n’est donc pas facile de trouver la solution pour l’agriculture de demain. Alors, certains acteurs privilégient le juste milieu et adoptent l’Agriculture raisonnée. Elle consiste à « respecter la réglementation, à renforcer les impacts positifs des pratiques agricoles sur l’environnement et à en réduire les effets négatifs, sans remettre en cause la rentabilité économique des exploitations » selon le site du Ministère de l’Agriculture.

Concrètement, elle respecte le fonctionnement de l’écosystème et tient compte des mécanismes de régulation biologique. À priori, elle s’apparente à l’agriculture biologique, mais en réalité, elle adopte raisonnablement les engrais chimiques et les OGM. L’inconvénient ? Elle joue avec les limites, mais pragmatisme oblige…


Tarif rédaction contenu web

Texte Standard

  • 200 mots 4
  • 350 mots 7
  • 400 mots 8
  • 500 mots 10
  • 550 mots 11
  • 600 mots 12
  • 700 mots 14
  • 750 mots 15
  • 1000 mots 20
  • 1250 mots 25
  • 1500 mots 30
  • 1800 mots 37

Plus de détail
voir échantillon

Texte Premium

  • 200 mots 5.2
  • 350 mots 9.1
  • 400 mots 10.4
  • 500 mots 13
  • 550 mots 14.3
  • 600 mots 15.6
  • 700 mots 18.2
  • 750 mots 19.5
  • 1000 mots 26
  • 1250 mots 32.5
  • 1500 mots 39
  • 1800 mots 46.8

Plus de détail
voir échantillon

Référenceur dédié

5 / Heure / Position
700 / Mois / Position
  • ** Volume minimum: 40h ou 3 mois
  • ** Ressource(s) dédiée entièrement aux projets du client
  • ** Reporting régulier (selon fréquence convenue)
En savoir plus

Rédacteur dédié

5 / Heure / Position
700 / Mois / Position
  • ** 40 heures de travail par semaine - 160 heures par mois
  • ** Texte test offert avant démarrage de partenariat
  • ** Production/position à partir de 2.000 mots par jour
En savoir plus