Comment rédiger un article Panda-friendly en 2017 ?

Depuis le déploiement de Google Panda en 2011, bon nombre de sites se sont vus pénalisés par l’algorithme prônant la qualité de contenus. La dernière mise à jour de l’outil a eu lieu au mois de septembre 2016 avec la version 4.1. Voici un guide pour créer du contenu plébiscité par Google Panda en 2017.

  • 13 janvier 2017

Google Panda, kézako ?

Google Panda est un filtre utilisé par Google pour mettre en avant les sites avec du bon contenu apportant les informations dont les internautes ont besoin. Il faut dire qu’avant le déploiement de Panda, les résultats ne correspondaient pas aux requêtes des internautes, car les sites de liens pauvres en contenu se retrouvaient en première page de Google. Le premier objectif de Panda est de pénaliser ces sites de faible qualité afin d’offrir aux internautes les réponses qu’ils recherchent. Les annuaires, les fermes de liens, les sites avec des contenus spinnés ont donc été sanctionnés.

Le contenu idéal pour Google Panda en 2017 ?

Apporter du vrai contenu

En publiant du contenu de qualité, votre site a plus de chance de séduire Google Panda. C’est valable aussi bien pour le fond que la forme.

Chaque article doit être riche en informations, apporter des réponses, des données à forte valeur ajoutée qui pourraient intéresser les internautes. Dans ce cas, la recherche d’informations devient une priorité.

Pour la forme, Google aime quand les articles sont bien structurés et aérés. Chaque texte doit suivre une certaine logique et présenter une idée générale, être illustrée et équilibrée. De même, les articles doivent présenter une longueur de plus de 450 mots pour attirer les moteurs de recherche.

Proposer un contenu authentique

Désormais, il ne suffit plus de réécrire ou reformuler un texte pour créer du contenu. Le but est de vraiment apporter de nouvelles informations, des statistiques, des graphes pour expliquer ce que l’on affirme. Faire un dossier sur un sujet précis et l’approfondir serait par exemple une excellente idée. Le plagiat constitue désormais un ennemi de Google Panda. Utiliser des outils qui détectent le taux de similitudes entre deux textes est donc recommandé.

Éviter les publicités intempestives

La priorité, lorsque l’on rédige en 2017, c’est de voir l’intérêt de l’internaute. Les fenêtres pop up qui s’affichent doivent donc être bannies. Il faut limiter les publicités et réorganiser la page si besoin pour permettre à l’internaute de trouver ce qu’il recherche. La bannière est par exemple encore acceptée puisqu’elle ne cache pas le contenu de l’article.

Éviter la suroptimisation de mots-clés

Panda cible aussi bien le contenu, la forme que la densité de mots-clés. Ainsi, au lieu d’intégrer plusieurs fois le mot clé, préférez utiliser des synonymes pour varier le vocabulaire. L’article sera d’autant plus agréable à lire. Optez pour des ancres variées qui s’intègrent de manière naturelle dans le contenu.

Finalement, éviter les sanctions de Google Panda est tout à fait possible. Chez Digital Supplyer, nous mettons un point d’honneur à respecter les règles de Google Panda pour hisser les sites de nos clients vers les premières positions des moteurs de recherche. Nous garantissons des articles de grande qualité avec de la valeur ajoutée et sans plagiat. Contactez-nous.

Commentaires

Bon à savoir

 

Contenu dupliqué : l’ennemi n°1 du référencement

  Le contenu dupliqué ou « duplicate content » est le principal ennemi de votre visibilité sur internet. Cela tue votre site, donc votre business ! Quel que soit votre objectif, Dago Rédaction Web vous recommande de ne jamais publier […]

 

Madagascar : la Chine de l’externalisation de contenus web

Tout comme les grandes marques de haute couture, les grandes entreprises du textile et de l’automobile, Internet profite également de l’externalisation. Aujourd’hui, Madagascar est devenu le fief de l’outsourcing de rédaction de contenus et de centre d’appel en raison du […]

 

Un rédacteur web à madagascar peut-il être aussi compétent qu`un rédacteur français

  Un rédacteur web malgache n’est pas nécessairement moins compétent qu’un rédacteur français, en se basant sur le fait que le premier propose des tarifs bas. L’apprentissage des subtilités de la langue française est à la portée de tous ! […]