Échantillon contenu mode de 500 mots par le service de rédaction de Dago Rédaction Web

Quand l’industrie de la haute couture s’attaque aux problèmes d’ordre environnementaux L’industrie de la mode est souvent pointée du doigt en raison de son impact considérable sur l’environnement. Heureusement, plusieurs initiatives ont vu le jour afin d’associer la haute couture à la nature. Voici comment la mode intervient pour préserver l’environnement. La mode au service […]


Ecrit par : sdcbylcc2017 dans contenus mode et beauté
[ssba-buttons]

texte échantillon contenu mode

Quand l’industrie de la haute couture s’attaque aux problèmes d’ordre environnementaux

L’industrie de la mode est souvent pointée du doigt en raison de son impact considérable sur l’environnement. Heureusement, plusieurs initiatives ont vu le jour afin d’associer la haute couture à la nature. Voici comment la mode intervient pour préserver l’environnement.

La mode au service de la planète

Les habillements écofriendly

Les grandes enseignes misent sur les collections écoresponsables. En outre, H & M, un géant suédois de mode propose la collection H & M Conscious Exlusive.

Cette tendance inclut la robe longue rosée poudrée. Cette robe est confectionnée à partie de bouteilles plastiques et de déchets des littoraux.

La collection privilégie le polyester recyclé et la soie bio. Par ailleurs, la marque propose des collections pour femmes, hommes et enfants.

Les chaussures

Piñatex, une entreprise implantée aux Philippines a adopté un ancien mode de fabrication de cuir à partir de feuilles d’ananas teintées et de colorants naturels.

Ainsi, la marque Hugo Boss utilise ces composants pour fabriquer une ligne de chaussures masculines vegan. Par ailleurs, l’enseigne Orange Fiber se tourne vers les résidus de peaux d’agrumes pour produire des fibres textiles.

Ces matériaux sont ainsi utilisés par Salvatore Ferragamo pour confectionner des chaussures.

Comment devenir une fashion victim écoresponsable ?

Comment acheter les articles d’habillement ?

L’achat d’un article de mode classique et peu écologique constitue un encouragement du développement d’un type d’industrie. Ainsi, il appartient aux fashion victim d’effectuer le bon choix avant de finaliser leur acquisition.

Pour ce faire, il suffit de se référer à l’étiquette, notamment aux compositions de l’habit. Évidemment, le mieux est de préférer les matières nobles, naturelles et bio. De plus, favorisez la qualité à la quantité.

Quelles marques privilégier ?

De nombreuses marques optent aujourd’hui pour une démarche plus écoresponsable dans les procédures de fabrication de vêtements. Les créatrices Stella McCartney et Marine Serre figurent parmi les références en matière de confection d’articles habillement tendance et durable.

La marque Veja fondée par le français Sébastien Kopp commercialise de plus des baskets issues de matériaux recyclés. Two Thirds, une marque espagnole vend des pulls en fibres naturelles. Les sous-vêtements écofriendly sont également disponibles chez Swedish Stockings, un atelier 100 % écologique.

Quels sont les impacts de l’industrie de la haute couture sur l’environnement ?

La culture du coton

40 % des vêtements sont confectionnés avec du coton. Cependant, la culture de coton constitue un polluant extrêmement néfaste pour la planète.

Outre le pesticide, les produits défoliants toxiques sont utilisés pour détruire les bactéries et faciliter la séparation des feuilles et des fibres. Selon une enquête de Greenpeace, la fabrication d’un tee-shirt réclame 2 700 litres d’eau en moyenne, soit la quantité d’eau nécessaire pour l’organisme en deux ans et demi.

L’industrie de la chaussure en défaveur de l’environnement

L’achat de chaussure en cuir encourage la déforestation de l’Amazonie. Cette hypothèse est justifiée par une enquête de l’association Envol vert en janvier 2013.

Cette étude montre en effet que le cuir des chaussures est généralement importé des élevages bovins du Brésil.

Toutefois, ces élevages sont responsables de 80 % de la déforestation de la forêt amazonienne. Des feux de forêt permettent effectivement d’accroître plus de terrain de pâturages bovins.


Commentaires