Thématiques difficiles

Désirez-vous des fiches présentant fidèlement les caractéristiques principales de vos produits, mettant en valeurs leurs avantages ? Faites appel à Dago Rédaction Web pour la rédaction de vos fiches produits !

100 mots2€
150 mots3€
200 mots4€
250 mots5€
300 mots6€
350 mots7€
400 mots8€
450 mots9€
500 mots10€
550 mots11€
600 mots12€
650 mots13€
700 mots14€
750 mots15€
800 mots16€
850 mots17€
900 mots18€
950 mots19€
1000 mots20€
1250 mots25€
1300 mots26€
1350 mots27€
1400 mots28€
1450 mots29€
1500 mots30€
1550 mots31€
1600 mots32€
1650 mots33€
1700 mots34€
1750 mots35€
1800 mots36€
1850 mots37€
1900 mots38€
1950 mots39€
2000 mots40€

Echantillons

Sujet : Quels sont les dispositifs et les procédures de dégivrage d’un avion de ligne ?

Dans le monde de l’aéronautique, le dégivrage consiste à enlever la glace et le givre entassés sur les avions. Ainsi, cette opération écarte les risques de pannes et dans le pire des cas de crash. Cependant, quels sont les dispositifs et les procédures de dégivrage d’un avion de ligne ?

L’utilisation du glycol

Le dégivrage s’opère par pulvérisation d’un liquide à base de glycol qui s’apparente à un antigel. D’ailleurs, l’éthylène glycol (EG) et le propylène glycol (PG) dilués avec de l’eau réduisent le point de congélation de l’eau caractérisé par des givres. Néanmoins, l’EG reste le plus exploité dans l’aéronautique en raison de sa température minimale d’utilisation (–13 °C) inférieure à celle du PG. Néanmoins, l’EG s’avère nocive pour le milieu aquatique si sa décomposition filtre l’oxygène au détriment des espèces vivantes du milieu. Par ailleurs, tout produit composé à 80 % de glycol dilué ou non et chauffé à plus de 60 °C reste efficace pour éliminer les traces de neige, de glace ou de givre sur un avion. Outre ce fluide d’antigivrage, il existe également des fluides de dégivrages toujours composés de glycol appelé fluide newtoniens. Ainsi, ces deux types de produits sont appliqués en deux temps afin de prévenir les formations de glace avant le décollage.

Les équipements de lutte contre le givre

Parmi les équipements figurent les systèmes préventifs. Ce système renferme le dispositif de réchauffage. Ce dernier réchauffe les parties susceptibles d’accrocher des particules d’eau solidifiées. Néanmoins, ce produit semble extrêmement énergivore ; ainsi, le pilote le désactive durant les phases nécessitant une pleine puissance. De même, le dispositif des boudins de dégivrage ou boots est composé de corps gonflable. Activé par des pompes pneumatiques, ce matériel brise le givre des bords d’attaque.

Les dispositifs mécaniques

Le plus prisé parmi les moyens mécaniques reste le dégivreur pneumatique. Constitué de chambres en tissu caoutchouté, gonflées et vidées, ce dispositif est très apprécié pour sa facilité d’utilisation. Cependant, ce moyen mécanique convient uniquement pour les ailes et les empennages. De même, le dégivreur pneumatique assure une consommation d’énergie moindre, mais occasionne une modification du profil de l’aile ou de l’empennage et provoque un vieillissement du caoutchouc.

Les moyens thermiques

Ces moyens semblent très efficaces, car ils interviennent par fusion de la pellicule de glace. D’une part, leur procédé s’effectue à l’air chaud pour les bords d’attaque d’ailes et d’empennages ainsi que pour les entrées d’air des réacteurs. D’autre part, ces dispositifs s’opèrent à l’électricité. Dans ce cas, cette méthode correspond à l’antigivrage et le dégivrage de quelques éléments particuliers (antennes anémométriques, entrées d’air, glaces des pare-brise et pales).

Les procédures de dégivrages

Pour dégivrer un avion de ligne, il faut imprégner l’appareil de produit qui dissout la neige et la glace. Pour atténuer le taux de corrosion, il convient d’asperger l’avion d’un mélange de glycol et d’eau chaude. Le temps de dégivrage varie en fonction de la quantité de neige accumulée et des conditions météorologiques lors des travaux. Généralement, cette durée est de 5 à 15 minutes. Du reste, cette opération s’effectue dans les postes de dégivrage fixes et mobiles. De même, les compagnies sollicitent les services de prestataires pour effectuer les travaux. Après l’opération, la machine profite d’un temps de protection pour rejoindre la piste de décollage. Du reste, afin d’écarter un nouveau dépôt de givre, il semble capital de synchroniser les procédures de dégivrages avec les opérations de déneigement de la piste. Ainsi, les avions sont en mesure de décoller efficacement sur une piste dégagée.

Le dégivrage, quel intérêt ?

Au sol, dans le cas de gel et de précipitation, cette méthode est indispensable. Dans ces conditions, les particules de glace et de givre immobilisent les surfaces de contrôle ou les déséquilibrent. Ces conséquences néfastes perturbent les flux d’air et détériorent la capacité de l’aile à produire la portance (force permettant de s’élever et de se stabiliser) et à augmenter la traînée. Tous ces effets accentuent le risque de crash. De même, une quantité suffisante de morceaux de glaces peuvent se détacher de l’appareil en mouvement, s’introduire dans les moteurs et frapper les hélices, causant une panne majeure. Du reste, la glace interfère dans le déplacement de l’engin et le surpoids causé par celle-ci nuit à la sécurité du décollage. Durant les vols, les gouttelettes d’eau présente dans les nuages se posent sur l’appareil. Ces gouttes forment une glace au contact de la paroi des avions, troublent le flux d’air aérodynamique sur les ailes et réduisent la portance.

Sujet : À quoi sert la garantie responsabilité civile inclut dans le contrat d’assurance habitation ?

La Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA) a répertorié 14 millions de sinistres habitations en 2015, soit 40 000 par jour. Ces chiffres justifient l’importance d’une assurance habitation. D’ailleurs, la garantie responsabilité civile représente un indispensable dans ce contrat de couverture logement. Alors, à quoi sert la garantie responsabilité civile incluse dans le contrat d’assurance habitation ?

Quelques rappels concernant la garantie responsabilité civile

La responsabilité civile consiste en un engagement de réparer les préjudices à un tiers. Aussi, la garantie responsabilité civile représente le remboursement des conséquences pécuniaires des dégâts que l’assuré, ses proches (vivant dans son domicile), son conjoint, ses enfants mineurs, ses employés de maison ainsi que certains de ses animaux domestiques auraient engendrées vis-à-vis d’autrui. Par ailleurs, cette garantie entre en jeu que ce soit pour le propriétaire, le locataire ou dans un régime de copropriété.

La garantie responsabilité civile est proposée dans la clause de MRH

Généralement, un contrat d’assurance multirisque habitation (MRH) intègre la garantie responsabilité civile. Cette dernière est obligatoire pour les locataires, mais reste facultative pour le propriétaire. D’ailleurs, la souscription d’une MRH elle-même demeure obligatoire pour toute personne répondant au statut de locataire. Toutefois, dans le cas où la responsabilité civile semble écartée du contrat d’habitation, l’assuré est en droit d’en réclamer en souscrivant la garantie sous forme optionnelle.

De quoi l’assuré est-il responsable ?

Les champs de couverture de la responsabilité civile sont issus du Code civil. D’ailleurs, l’assuré est tenu responsable des préjudices causés par sa propre personne suite à une faute, une imprudence ou une négligence. De plus, les dommages occasionnés par ses enfants mineurs sont également sous sa responsabilité. Seulement, la culpabilité de l’assuré est engagée dans la mesure où il exerce une autorité parentale sur l’enfant et si ce dernier vit à son domicile.

Les autres responsabilités de l’assuré

De surcroît, les dégâts perpétrés par les employés de maison sont aussi à la charge de l’assuré. Il en est de même pour les dommages causés par les objets acquis ou empruntés par l’assuré. D’ailleurs, les actes commis par les animaux de compagnie ou les animaux dont il a la garde restent à la charge de l’assuré. Idem pour les préjudices occasionnés par le logement lui-même (défaut d’entretien, vice de construction, etc.).

Quels sont les champs d’intervention de l’assurance responsabilité civile ?

Cette garantie concerne les dommages perpétrés à autrui par les bénéficiaires du contrat d’assurance (assuré, membre de la famille et autres personnes vivant sous son toit). Les préjudices se caractérisent par une blessure corporelle, matériels (biens détériorés) ou immatériels (arrêt forcé d’une activité de la victime). La couverture intègre même les frais d’une action en justice (frais d’huissier ou honoraires d’avocat) engagée par la victime à l’encontre de l’un des bénéficiaires.

Encore d’autres champs de couverture

De plus, la garantie entre en action dans le cas dommage relatif à la pratique d’un sport, sauf si ce dernier s’avère dangereux, d’une location de vacances ou d’activité scolaire et extrascolaires des enfants. Toutefois, l’étendue des couvertures varie d’un contrat à un autre. Aussi, il convient d’inspecter minutieusement chaque paragraphe de la clause afin d’éliminer toutes les zones d’ombres. Par ailleurs, les cas particuliers nécessitent un ajustement de la part de l’assureur.

Quelles sont les exclusions de garantie de la responsabilité civile ?

Les premières exclusions concernent les préjudices perpétrés par les biens ou les personnes bénéficiaires de l’assurance à eux-mêmes. Effectivement, les dommages corporels ou matériels engendrés mutuellement par les assurés demeurent écartés de la couverture. D’ailleurs, ce type d’indemnisation appartient à une autre assurance : la garantie accident de la vie. La couverture reste également en dehors du cadre professionnel de l’assuré. Du reste, les dommages occasionnés intentionnellement à un tiers sont systématiquement exclus de l’assurance.

Quelles sont les exclusions supplémentaires ?

Par ailleurs, les aides bénévoles figurent aussi parmi les exclusions de garantie responsabilité civile, sauf cas exceptionnel des contrats d’assurance haut de gamme. Les prestataires de services effectuant des travaux au sein du logement restent également exclus de la responsabilité civile. D’ailleurs, ce champ de couverture s’adresse à son assurance professionnelle. Les chiens « dangereux » semblent aussi éliminés de la couverture. Ces animaux réclament une tout autre assurance. Il en est de même pour les dommages occasionnés par les véhicules à moteur et les bateaux.

Comment espérer un remboursement ?

À l’occasion d’un évènement sinistre, l’assuré est tenu de notifier sa compagnie d’assurance dans les plus brefs délais (prévu dans le contrat). Généralement, ce délai ne dépasse pas les 5 jours ouvrés à compter du sinistre. Pour la notification, l’assuré envoie une déclaration de sinistre précisant les faits réels, les coordonnées de la victime ainsi que les témoins oculaires. Les pièces justificatives sont tout aussi indispensables dans la mesure du possible. Le coût des dommages subi par la victime sera établi à l’amiable ou devant les tribunaux si nécessaire.

À combien s’élèvent les coûts à verser ?

Les montants de l’assurance s’élèvent généralement à un million d’euros. À cette somme s’ajoutent les frais d’enquête et de défense. Par conséquent, le remboursement peut atteindre jusqu’à environ trois millions d’euros. Néanmoins, le contrat d’assurance prévoit une franchise pour tous n’importe quels types de dommage. Il s’agit du montant pris à la charge de l’assuré. En plus d’une franchise, la clause de garantie intègre également un plafond d’indemnisation dans tous les contrats, assurance responsabilité civile comprise.

À chaque compagnie correspond un contrat spécifique

Les contrats d’assurance responsabilité civile ne se soumettent à aucune norme réglementaire en matière de champs de couverture. En effet, les compagnies d’assurances disposent de leur propre mode de fonctionnement. Il s’agit d’ailleurs du chapitre Conditions particulières mentionnées dans la clause de couverture. Aussi, chaque contrat varie d’un assureur à un autre. Par conséquent, les contrats d’assurance méritent une inspection minutieuse avant les signatures. Ainsi, quelques points sont à vérifier avant d’engager la finalisation du contrat.

Quelques points à vérifier dans le contrat

Il incombe à l’assuré d’inspecter les bénéficiaires de la clause. D’ailleurs, tous personnes et animaux pris en charge par l’assuré méritent une couverture de responsabilité civile. À ces privilégiés s’ajoutent les autres personnes en dehors du foyer fiscal qui assurent la garde des enfants ou des animaux du propriétaire à titre occasionnel et gratuit. Autre point à inspecter : les activités bénévoles dans le cadre d’une association à but non lucratif sont-elles incluses ou non ? Finalement, l’assuré vérifie si l’assurance l’accompagne lors d’un voyage à l’étranger.

Sujet : À quoi sert la garantie responsabilité civile inclut dans le contrat d’assurance habitation ?

La Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA) a répertorié 14 millions de sinistres habitations en 2015, soit 40 000 par jour. Ces chiffres justifient l’importance d’une assurance habitation. D’ailleurs, la garantie responsabilité civile représente un indispensable dans ce contrat de couverture logement. Alors, à quoi sert la garantie responsabilité civile incluse dans le contrat d’assurance habitation ?

Quelques rappels concernant la garantie responsabilité civile

La responsabilité civile consiste en un engagement de réparer les préjudices à un tiers. Aussi, la garantie responsabilité civile représente le remboursement des conséquences pécuniaires des dégâts que l’assuré, ses proches (vivant dans son domicile), son conjoint, ses enfants mineurs, ses employés de maison ainsi que certains de ses animaux domestiques auraient engendrées vis-à-vis d’autrui. Par ailleurs, cette garantie entre en jeu que ce soit pour le propriétaire, le locataire ou dans un régime de copropriété.

La garantie responsabilité civile est proposée dans la clause de MRH

Généralement, un contrat d’assurance multirisque habitation (MRH) intègre la garantie responsabilité civile. Cette dernière est obligatoire pour les locataires, mais reste facultative pour le propriétaire. D’ailleurs, la souscription d’une MRH elle-même demeure obligatoire pour toute personne répondant au statut de locataire. Toutefois, dans le cas où la responsabilité civile semble écartée du contrat d’habitation, l’assuré est en droit d’en réclamer en souscrivant la garantie sous forme optionnelle.

De quoi l’assuré est-il responsable ?

Les champs de couverture de la responsabilité civile sont issus du Code civil. D’ailleurs, l’assuré est tenu responsable des préjudices causés par sa propre personne suite à une faute, une imprudence ou une négligence. De plus, les dommages occasionnés par ses enfants mineurs sont également sous sa responsabilité. Seulement, la culpabilité de l’assuré est engagée dans la mesure où il exerce une autorité parentale sur l’enfant et si ce dernier vit à son domicile.

Les autres responsabilités de l’assuré

De surcroît, les dégâts perpétrés par les employés de maison sont aussi à la charge de l’assuré. Il en est de même pour les dommages causés par les objets acquis ou empruntés par l’assuré. D’ailleurs, les actes commis par les animaux de compagnie ou les animaux dont il a la garde restent à la charge de l’assuré. Idem pour les préjudices occasionnés par le logement lui-même (défaut d’entretien, vice de construction, etc.).

Quels sont les champs d’intervention de l’assurance responsabilité civile ?

Cette garantie concerne les dommages perpétrés à autrui par les bénéficiaires du contrat d’assurance (assuré, membre de la famille et autres personnes vivant sous son toit). Les préjudices se caractérisent par une blessure corporelle, matériels (biens détériorés) ou immatériels (arrêt forcé d’une activité de la victime). La couverture intègre même les frais d’une action en justice (frais d’huissier ou honoraires d’avocat) engagée par la victime à l’encontre de l’un des bénéficiaires.

Encore d’autres champs de couverture

De plus, la garantie entre en action dans le cas dommage relatif à la pratique d’un sport, sauf si ce dernier s’avère dangereux, d’une location de vacances ou d’activité scolaire et extrascolaires des enfants. Toutefois, l’étendue des couvertures varie d’un contrat à un autre. Aussi, il convient d’inspecter minutieusement chaque paragraphe de la clause afin d’éliminer toutes les zones d’ombres. Par ailleurs, les cas particuliers nécessitent un ajustement de la part de l’assureur.

Quelles sont les exclusions de garantie de la responsabilité civile ?

Les premières exclusions concernent les préjudices perpétrés par les biens ou les personnes bénéficiaires de l’assurance à eux-mêmes. Effectivement, les dommages corporels ou matériels engendrés mutuellement par les assurés demeurent écartés de la couverture. D’ailleurs, ce type d’indemnisation appartient à une autre assurance : la garantie accident de la vie. La couverture reste également en dehors du cadre professionnel de l’assuré. Du reste, les dommages occasionnés intentionnellement à un tiers sont systématiquement exclus de l’assurance.

Quelles sont les exclusions supplémentaires ?

Par ailleurs, les aides bénévoles figurent aussi parmi les exclusions de garantie responsabilité civile, sauf cas exceptionnel des contrats d’assurance haut de gamme. Les prestataires de services effectuant des travaux au sein du logement restent également exclus de la responsabilité civile. D’ailleurs, ce champ de couverture s’adresse à son assurance professionnelle. Les chiens « dangereux » semblent aussi éliminés de la couverture. Ces animaux réclament une tout autre assurance. Il en est de même pour les dommages occasionnés par les véhicules à moteur et les bateaux.

Comment espérer un remboursement ?

À l’occasion d’un évènement sinistre, l’assuré est tenu de notifier sa compagnie d’assurance dans les plus brefs délais (prévu dans le contrat). Généralement, ce délai ne dépasse pas les 5 jours ouvrés à compter du sinistre. Pour la notification, l’assuré envoie une déclaration de sinistre précisant les faits réels, les coordonnées de la victime ainsi que les témoins oculaires. Les pièces justificatives sont tout aussi indispensables dans la mesure du possible. Le coût des dommages subi par la victime sera établi à l’amiable ou devant les tribunaux si nécessaire.

À combien s’élèvent les coûts à verser ?

Les montants de l’assurance s’élèvent généralement à un million d’euros. À cette somme s’ajoutent les frais d’enquête et de défense. Par conséquent, le remboursement peut atteindre jusqu’à environ trois millions d’euros. Néanmoins, le contrat d’assurance prévoit une franchise pour tous n’importe quels types de dommage. Il s’agit du montant pris à la charge de l’assuré. En plus d’une franchise, la clause de garantie intègre également un plafond d’indemnisation dans tous les contrats, assurance responsabilité civile comprise.

À chaque compagnie correspond un contrat spécifique

Les contrats d’assurance responsabilité civile ne se soumettent à aucune norme réglementaire en matière de champs de couverture. En effet, les compagnies d’assurances disposent de leur propre mode de fonctionnement. Il s’agit d’ailleurs du chapitre Conditions particulières mentionnées dans la clause de couverture. Aussi, chaque contrat varie d’un assureur à un autre. Par conséquent, les contrats d’assurance méritent une inspection minutieuse avant les signatures. Ainsi, quelques points sont à vérifier avant d’engager la finalisation du contrat.

Quelques points à vérifier dans le contrat

Il incombe à l’assuré d’inspecter les bénéficiaires de la clause. D’ailleurs, tous personnes et animaux pris en charge par l’assuré méritent une couverture de responsabilité civile. À ces privilégiés s’ajoutent les autres personnes en dehors du foyer fiscal qui assurent la garde des enfants ou des animaux du propriétaire à titre occasionnel et gratuit. Autre point à inspecter : les activités bénévoles dans le cadre d’une association à but non lucratif sont-elles incluses ou non ? Finalement, l’assuré vérifie si l’assurance l’accompagne lors d’un voyage à l’étranger.

…..

Commander : Thématiques difficiles

Pour vos projets de rédaction de contenu pour le web (articles blog, landing pages, communiqués de presse, …etc), n’hésitez pas à contacter l’équipe de Dago Rédaction Web

commande texte haut de gamme

  • Veuillez saisir un nombre entre 150 et 2000.
  • Veuillez saisir un nombre entre 10 et 500.

Actualités

Embauchez des rédacteurs web dédiés

Rejoindre notre équipe