Comment rédiger un bon masterspin?

Le content spinning est une technique largement utilisée actuellement pour des questions de gain de temps, pour des questions de productivité en rédaction de descriptions site web ainsi que pendant la phase de linkbuilding lors du référencement des sites internet.

  • 14 décembre 2013

Il est cependant utile d’utiliser un bon masterspin (le texte de base venant duquel on tirera tous les autres) pour assurer l’efficacité de la technique. Effectivement, il faut éviter d’obtenir une soupe imbuvable de mots, de grossiers synonymes du masterspin qui sont pourtant très présents sur les splogs. Pour ce faire, nous vous proposons ici une méthode en quelques étapes.

Un article de fond clair et étoffé

La première chose à faire est de rédiger le texte de base avec des mots clairs et simples sans omettre de procéder à des constructions de phrases très riches. Un exercice assez ardu qui permettra d’obtenir un texte très bonne qualité tout en étant parfaitement lisible. Pour ce faire, il est particulièrement conseillé d’utiliser des groupes grammaticaux.

La création de variantes sur les groupes grammaticaux

La deuxième étape consiste à apporter une certaine variabilité globale aux phrases composant l’article sans pour autant en changer le sens. Cette étape devrait permettre de limiter le nombre de variantes pour chaque mot unitaire (technique certes facile mais qui génère parfois des phrases un peu trop étranges pour être « humaines » : répétitions des mêmes mots trop importantes, accord entre mots d’une même phrase inadaptés, etc.). Concrètement, il faudra changer la structure de chaque groupe grammatical dans chaque variante sans pour autant en changer le sens. Cela va permettre d’avoir le plus de variantes possibles sur une même phrase sans courir le risque d’avoir des phrases trop similaires les unes des autres.

Spinner les mots dans chaque groupe grammatical

Cette dernière étape est souvent la seule étape qui semble avoir de l’importance chez certains rédacteurs peu consciencieux. Elle consiste en effet à la définition des variantes par mots unitaires pour multiplier les combinaisons des variantes du masterspin. Pour autant, il ne faut pas trop élargir le spectre des synonymes utilisés pour chaque mot car cela pourrait donner des variantes à double sens ou basées sur le mariage de mots inopportuns ou avec de nombreuses répétitions potentielles au sein du même paragraphe. Enfin, il faut préciser qu’il n’existe pas encore de logiciel de spinning pouvant effectuer tout le travail du rédacteur web. C’est encore à ce dernier que revient les plus importantes des tâches.

Commentaires

Bon à savoir

 

Contenu dupliqué : l’ennemi n°1 du référencement

  Le contenu dupliqué ou « duplicate content » est le principal ennemi de votre visibilité sur internet. Cela tue votre site, donc votre business ! Quel que soit votre objectif, Dago Rédaction Web vous recommande de ne jamais publier […]

 

Madagascar : la Chine de l’externalisation de contenus web

Tout comme les grandes marques de haute couture, les grandes entreprises du textile et de l’automobile, Internet profite également de l’externalisation. Aujourd’hui, Madagascar est devenu le fief de l’outsourcing de rédaction de contenus et de centre d’appel en raison du […]

 

Un rédacteur web à madagascar peut-il être aussi compétent qu`un rédacteur français

  Un rédacteur web malgache n’est pas nécessairement moins compétent qu’un rédacteur français, en se basant sur le fait que le premier propose des tarifs bas. L’apprentissage des subtilités de la langue française est à la portée de tous ! […]